Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est Quoi ?

  • : Histoire, Mémoire et Société (ISSN : 2261-4494)
  • Histoire, Mémoire et Société (ISSN : 2261-4494)
  • : Ce blog se propose tout d'abord de recenser et d'analyser les réminiscences régulières de la mémoire dans notre actualité. Il vise aussi à rassembler différentes interventions d'historiens, mais aussi d'autres spécialistes, sur le rôle et les conséquences de la mémoire dans nos sociétés. Enfin, des réflexions plus fouillées sont proposées ponctuellement sur les manifestations de la mémoire dans les sociétés d'hier et d'aujourd'hui, d'ici et d'ailleurs. ISSN : 2261-4494
  • Contact

C'est Qui ?

  • Mickaël BERTRAND
  • Citoyen, historien et enseignant, j'ai souhaité partager sur ce blog mes réflexions quotidiennes sur la place de l'histoire et de la mémoire dans l'actualité nationale et internationale.
  • Citoyen, historien et enseignant, j'ai souhaité partager sur ce blog mes réflexions quotidiennes sur la place de l'histoire et de la mémoire dans l'actualité nationale et internationale.

Partenaires

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

Cherche La Pépite

31 octobre 2013 4 31 /10 /octobre /2013 08:58

 

Dernière mise à jour le 29 décembre 2013

Cette bibliographie est organisée par thématiques, puis par année d'édition. Il est également possible de faire une recherche par auteur ou par mot-clef en utilisant le moteur de recherche du site.

Elle s'enrichit régulièrement à partir des lectures et recherches des rédacteurs de ce site, des propositions de ces lecteurs et des ouvrages que les maisons d’édition nous font régulièrement parvenir.

Chaque référence est accompagnée d’un bref résumé et de liens vers d’éventuelles recensions disponibles en ligne.

Lorsque l’ouvrage nous est envoyé en Service de Presse, il fait l’objet d’une recension plus précise sur une page indépendante (exemple).

 

Les régimes d’historicité

 

Reinhart Koselleck, Le Futur passé. Contribution à la sémantique des temps historiques, traduit par Jochen Hoock et Marie-Claire Hoock, Éditions de l’EHESS, 1990, 334 p.

Traduction d’un ouvrage publié en 1979 en Allemagne. Il s’agit d’un ouvrage de réflexion sur la perspective historique, au croisement de l’histoire conceptuelle et de l’histoire sociale.

Recension par Jacques Guilhaumou dans Annales (ESC), numéro 6, volume 46, 1991, pp. 1499-1501.

Reinhart Koselleck, L'Expérience de l'histoire, Gallimard, Le Seuil, 1997, 47 p.

L’historien poursuit sa réflexion sur l’histoire du concept d’Histoire en lien avec les questions sociales, linguistiques, judiciaires et mémorielles.

Recension par François DOSSE dans Vingtième siècle, numéro 59, volume 59, 1998, pp. 201-202.

François Hartog, Régimes d’historicité, Présentisme et Expériences du temps, Paris, Le Seuil (coll. « La Librairie du XXIe siècle »), 2003 [Edition augmentée, 2012]

Ouvrage de référence sur la question des régimes d’historicité, c’est-à-dire  la manière dont les sociétés humaines appréhendent et se pensent en fonction du temps.

Recension par Claude Dubar, dans Temporalités, 2, 2004.

Recension par Bertrand Lessault dans L'orientation scolaire et professionnelle, 33/3, 2004.

Recension par Sébastien Fournier dans Culture & Musées, numéro 4, 2004, pp. 128-133. 

François Hartog,  « Régimes d'historicité » (avec G. Lenclud), L'état des lieux en sciences sociales, textes réunis par A. Dutu et N. Dodille, Institut français de Bucarest, L'Harmattan, Paris 1993.

François Hartog,  « Régimes d’historicité », in Sylvie Mesure et Patrick Savidan (eds.), Dictionnaire des sciences humaines, Paris, PUF, 2006, p. 980-982.

François Hartog,  « Sur la notion de régime d’historicité. Entretien avec François Hartog », in Christian Delacroix, François Dosse et Patrick Garcia (dirs.), Historicités, Paris, La Découverte, 2009, p. 133-149.

Les articles ci-dessus sont des travaux de synthèse ou d’approfondissement des réflexions de François Hartog sur les régimes d’historicité

Ludivine Bantigny et Quentin Deluermoz (dir.), « Historicités du 20e siècle. Coexistence et concurrence des temps », in Vingtième Siècle, Revue d’Histoire, numéro 117 - janvier-mars 2013.

Ce numéro propose un bilan historiographique de la notion d’historicité, tout en proposant ensuite des études de cas précises sur le nazisme, la construction européenne, les guerres…

Recension par Joël Drogland sur la Cliothèque.

Lire la revue en ligne.

 

Les usages politiques du passé

 

François Hartog,  (en coll. avec J. Revel), Les usages politiques du passé, Paris, Editions de l’EHESS, 2001.

Ensemble de contribution diverses d’un point de vue géographique et chronologique visant à montrer que l’histoire est de plus en plus sous la pression de la justice, des médias, de l’opinion publique, de l’autorité publique, etc.

L’ouvrage est disponible en téléchargement gratuit et légal.

Recension par Pascal Payen dans L’Homme, numéro 165, janvier-mars 2003.

Recension par Henriette Asseo dans Annales (Histoire, Sciences Sociales), numéro 1, 2002, pp. 209-211. 

Seuil, 2013Sylvain Venayre, Les Origines de la France - Quand les historiens racontaient la nation, Paris, Seuil, collection L’Univers historique, 2013.

Une généalogie de la contribution des historiens dans la construction d’une identité nationale française à travers la recherche de ses origines. Cet ouvrage est également une réflexion sur le long terme à propos de la place et du rôle des historiens dans les usages politiques du passé.

Une recension par Joëlle Dusseau sur Histoire@Politique.

Une recension par Reine-Claude GRONDIN sur la Cliothèque.

Une recension par Thomas Lepeltier sur Sciences Humaines.

Une présentation de l’ouvrage sur France Culture.

 

 

Le "devoir de mémoire"

 

Olivier Lalieu, « L’invention du devoir de mémoire », Vingtième Siècle, n°69, 2001, pp. 83-94.

Un des premiers articles français consacré à cette question qui permet de mesurer l'ampleur des avancées historiographiques dans ce domaine en seulement quelques années. 

Sébastien Ledoux, Le "devoir de mémoire" à l’école. Essai d’écriture d’un nouveau roman national, Sarrebruck, Éditions universitaires européennes, 2011.

Sébastien Ledoux, « Écrire une histoire du devoir de mémoire », dans Le Débat, numéro 170, mai-aout 2012, p. 175-185.

Sébastien Ledoux, « Enjeux d’une écriture historienne du devoir de mémoire », site du Comité de Vigilance face aux Usages Publics de l’Histoire (CVUH), avril 2013.

Sébastien Ledoux, « “Devoir de mémoire” : The Post-colonial Path of a Post-national Memory in France », National Identities, Routledge, mars 2013.

Sébastien Ledoux et Ewa Tartakowsky, « Enjeux mémoriels et droits de l’homme », dans le dossier « Droits de l’Homme en Europe centrale et orientale », Lettre Ligue des droits de l’Homme, janvier 2013, p. 2-6.

Sébastien Ledoux, « Le phénomène mémoriel par ses mots », revue Le temps imaginaire, avril 2013.

Sébastien Ledoux, « Les lieux d’origine du devoir de mémoire », Conserveries mémorielles, revue numérique, Univ. Laval (Canada)/ IHTP, 2013.

Sébastien Ledoux, « Le devoir de mémoire comme formule tierce », dans le dossier « Inclure le tiers », Intermédialités, numéro 21, 2013.

Sébastien Ledoux, "Les historiens face aux nouveaux usages du mot mémoire", Mots. Les langages du politique, numéro 103, novembre 2013.

Sébastien Ledoux, « Devoir de mémoire », dans Jean Leselbaum (dir.), Dictionnaire du judaïsme après 1945, Lormont, Le bord de l’eau, octobre 2013.

Sébastien Ledoux consacre ses travaux de recherche (thèse sous la direction de Denis Peschanski) aux rapports entre l’histoire et le « devoir de mémoire », et plus particulièrement aux politiques publiques de la mémoire en France, aux acteurs de la "mémorialisation" et aux enjeux de mémoire dans l’espace scolaire. Il s'est rapidement imposé comme le spécialiste de la question du "devoir de mémoire" en France. Une bibliographie exhaustif et régulièrement mise à jour de ses publications est disponible sur sa page de présentationdu Centre d'Histoire sociale du XXe siècle. 

 

Les mémoires dans l’enseignement

 

Sébastien Ledoux, Le "devoir de mémoire" à l’école. Essai d’écriture d’un nouveau roman national, Sarrebruck, Éditions universitaires européennes, 2011.

Sébastien Ledoux, « Entre choix du passé et poids du présent : les acteurs invisibles de l’enseignement de l’esclavage en France », dans M.A de Suremain et E. Mesnard (dir.), Enseigner les traites, les esclavages, leurs abolitions et leurs héritages. Questions sensibles, recherches actuelles, Paris, coll. « Esclavages », CNRS/Karthala, 2013.

Sébastien Ledoux consacre ses travaux de recherche (thèse sous la direction de Denis Peschanski) aux rapports entre l’histoire et le « devoir de mémoire », et plus particulièrement aux politiques publiques de la mémoire en France, aux acteurs de la "mémorialisation" et aux enjeux de mémoire dans l’espace scolaire. Il s'est rapidement imposé comme le spécialiste de la question du "devoir de mémoire" en France. Une bibliographie exhaustif et régulièrement mise à jour de ses publications est disponible sur sa page de présentationdu Centre d'Histoire sociale du XXe siècle. 

 

Les mémoires "de pierre"

Franck DAVID, Comprendre le monument aux morts, Lieu du souvenir lieu de mémoire, lieu d’histoire, Paris, Editions Codex et Ministère de la Défense – DMPA, 2013.

Recensé sur Histoire, Mémoires & Sociétés

 

Les mémoires de la Première Guerre mondiale

 

Jean-Yves Le Naour, Le soldat inconnu. La guerre, la mort, la mémoire, Paris, Gallimard, coll. « Découvertes », 2008.

Étude consacrée à l’usage de la figure du soldat inconnu du retour des corps à la mise en place d’une commémoration, en passant par leurs usages politiques.

Recension par Antoine Boulant pour la Revue historique des Armées.

François Cochet et Jean-Noël Grandhomme, Les soldats inconnus de la Grande Guerre. La mort, le deuil, la mémoire, Saint-Cloud, édition SOTECA, 2012.

Actes d’un colloque international proposant une approche comparée des mémoires nationales de la Première Guerre mondiale à travers la mise en place d’un hommage aux soldats inconnus.   

Recension par Alain RUGGIERO pour la Cliothèque.

 

Franck DAVID, Comprendre le monument aux morts, Lieu du souvenir lieu de mémoire, lieu d’histoire, Paris, Editions Codex et Ministère de la Défense – DMPA, 2013.

Recensé sur Histoire, Mémoires & Sociétés

 

Les mémoires de la Seconde Guerre mondiale

 

1. Généralités

Jean-Baptiste PATTIER, Vérités officielles, Comment s’écrit l’histoire de la Seconde Guerre mondiale ?, Vendémiaire, 2012.  

Etude comparative de l’écriture de la Seconde Guerre mondiale dans les manuels scolaires de neuf pays européens : l’Allemagne, l’Angleterre, l’Autriche, la Belgique, la Bulgarie, la France, l’Italie, la Lituanie et la Pologne.

Une recension par Joël Drogland pour les Clionautes.

Une recension sur le blog Guerres et conflits.

 

2. Mémoires du génocide des Juifs d'Europe

 

Annette Wiewiorka, Déportation et génocide. Entre la mémoire et l’oubli, Plon, 1992.

Un ouvrage de référence sur les logiques de la construction d’une mémoire du génocide des Juifs d’Europe en France entre 1944 et 1948. L’analyse de l’auteur permet de mieux comprendre non pas l’oubli, mais le relatif effacement de cette mémoire derrière d’autres priorités politiques et économiques.  

Une recension par Enzo Traverso dans L’Homme et la Société (1992).

François Azouvi, Le Mythe du grand silence. Auschwitz, les Français, la mémoire, Fayard, 2012

Cet ouvrage remet en cause la thèse longtemps défendue d’une invisibilité du génocide des Juifs d’Europe dans la construction mémorielle de la déportation pendant plusieurs décennies.

Une recension par Joël Drogland pour les Clionautes.

Florence Schneider, Shoah : dans l'atelier de la mémoire. France, 1987 à aujourd'hui, Lormont, Le Bord de l'eau, coll. « Clair & Net », 2013.

Cette étude complète les précédents travaux dans ce domaine en s’intéressant plus particulièrement aux 25 dernières années. Ce choix conduit l’auteur à insister sur les étapes récentes de la reconnaissance et les crispations mémorielles autour des procès, mais aussi à renouveler l’approche par l’appréhension de nouvelles sources (télévision, cinéma, etc.).

Compte-rendu de Manuel Braganca pour Lectures.

Compte-rendu par Rémy Besson sur Cinémadoc.

Partager cet article

Repost 0
Published by Mickaël Bertrand Mickaël BERTRAND - dans Recensions
commenter cet article

commentaires