Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est Quoi ?

  • : Histoire, Mémoire et Société (ISSN : 2261-4494)
  • Histoire, Mémoire et Société (ISSN : 2261-4494)
  • : Ce blog se propose tout d'abord de recenser et d'analyser les réminiscences régulières de la mémoire dans notre actualité. Il vise aussi à rassembler différentes interventions d'historiens, mais aussi d'autres spécialistes, sur le rôle et les conséquences de la mémoire dans nos sociétés. Enfin, des réflexions plus fouillées sont proposées ponctuellement sur les manifestations de la mémoire dans les sociétés d'hier et d'aujourd'hui, d'ici et d'ailleurs. ISSN : 2261-4494
  • Contact

C'est Qui ?

  • Mickaël BERTRAND
  • Citoyen, historien et enseignant, j'ai souhaité partager sur ce blog mes réflexions quotidiennes sur la place de l'histoire et de la mémoire dans l'actualité nationale et internationale.
  • Citoyen, historien et enseignant, j'ai souhaité partager sur ce blog mes réflexions quotidiennes sur la place de l'histoire et de la mémoire dans l'actualité nationale et internationale.

Partenaires

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

Cherche La Pépite

18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 08:04

 

C'est fait. Le 17 octobre 2012, François Hollande a pu cocher une nouvelle case sur la liste des promesses de campagne qu'il envisage d'honorer.

 

Celle-ci avait une importance toute particulière car c'était la première et elle était mémorielle ! En effet, dès le lendemain de sa victoire aux primaires socialistes, il s'était rendu à Asnières en compagnie de Benjamin Stora pour assister au dévoilement d’une plaque commémorative. Il avait alors déclaré : "Il faut que la vérité soit dite. Sans repentance, ni mise en accusation particulière. Reconnaitre ce qui s’est produit. Aujourd’hui je le fais en tant que socialiste. Ensuite, ce sera sans doute à la République de la faire…". 

L'anniversaire du cinquantenaire de ce tragique évènement avait donné lieu à une inflation médiatique que nous avions relaté à l'époque  sur ce blog, mais aussi dans le cadre d'un dossier plus fouillé à l'intention des enseignants d'histoire-géographie qui peuvent désormais travailler avec leurs élèves de Terminale sur  les mémoires de la Guerre d'Algérie.

 

Or, le moins que l'on puisse dire, c'est que François Hollande a fourni le service minimum. Pas de déplacement officiel, pas de discours, pas de monument : la reconnaissance est venue d'un simple communiqué publié par l'Elysée et que l'on peut reproduire intégralement :

"Le 17 octobre 1961, des Algériens qui manifestaient pour le droit à l'indépendance ont été tués lors d'une sanglante répression.

La République reconnaît avec lucidité ces faits.

Cinquante et un ans après cette tragédie, je rends hommage à la mémoire des victimes".

 

On s'attendait à un peu plus de panache. On aurait souhaité que le président de la République prononce un discours du niveau de Jacques Chirac en 1995 concernant la rafle du Vel d'Hiv. On aurait aimé qu'il développe un peu la dimension mémorielle de son projet politique. Rien. 

Même l'historien Gilles Manceron considère que si la date est importante, elle ne marque finalement que  le "début d'un processus" qu'il convient de poursuivre et d'approfondir.

 

N'oublions pas non plus que François Hollande a fait une deuxième promesse dans le domaine mémoriel : celle de  la pénalisation de la négation du génocide arménien. Or, cette fois-ci, le président de la République ne pourra pas se contenter d'un simple communiqué.

 

PS : Vous êtes chaque jour de plus en plus nombreux à visiter ce site et je voulais vous en remercier. Je rappelle à ceux qui ne l'ont pas encore fait qu'il est possible de vous inscrire à la newsletter du site pour recevoir une notification lors de la publication d'un nouvel article. A bientôt.

Partager cet article

Repost 0
Published by Mickaël Bertrand Mickaël BERTRAND - dans Mémoires et Guerre d'Algérie
commenter cet article

commentaires