Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est Quoi ?

  • : Histoire, Mémoire et Société (ISSN : 2261-4494)
  • Histoire, Mémoire et Société (ISSN : 2261-4494)
  • : Ce blog se propose tout d'abord de recenser et d'analyser les réminiscences régulières de la mémoire dans notre actualité. Il vise aussi à rassembler différentes interventions d'historiens, mais aussi d'autres spécialistes, sur le rôle et les conséquences de la mémoire dans nos sociétés. Enfin, des réflexions plus fouillées sont proposées ponctuellement sur les manifestations de la mémoire dans les sociétés d'hier et d'aujourd'hui, d'ici et d'ailleurs. ISSN : 2261-4494
  • Contact

C'est Qui ?

  • Mickaël BERTRAND
  • Citoyen, historien et enseignant, j'ai souhaité partager sur ce blog mes réflexions quotidiennes sur la place de l'histoire et de la mémoire dans l'actualité nationale et internationale.
  • Citoyen, historien et enseignant, j'ai souhaité partager sur ce blog mes réflexions quotidiennes sur la place de l'histoire et de la mémoire dans l'actualité nationale et internationale.

Partenaires

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

Cherche La Pépite

3 octobre 2010 7 03 /10 /octobre /2010 10:26

 

Au moment où je publie mon précédent article qui porte notamment sur l’adoption du statut des Juifs par le régime de Vichy, j’apprends par un hasard inattendu que le texte original de ce document historique vient d’être retrouvé et remis par un généreux donateur au Mémorial de la Shoah.

 

Deux informations essentielles sont livrées dans cette information :

   - D’une part, que ce document nous était jusqu’alors inconnu. Cela peut paraître surprenant aux néophytes mais cela est souvent le cas. Certains documents connus de tous et inscrits dans la liste des documents patrimoniaux de notre République (c’est le cas pour le statut des Juifs) ne sont connus des historiens que par leurs transcriptions dans des journaux, ouvrages, affiches. On parle alors de sources « intermédiaires » ou « secondaires ».

D’où l’importance dans ce cadre des historiens du droit qui s’intéressent souvent à des corpus d’archives difficiles d'accès et délaissés par leurs collègues. J’ai souvent eu l’occasion dans ce blog et ailleurs de rappeler l’intérêt que présentaient pour moi les travaux de l’historien Marc Boninchi qui, s’ils peuvent paraître abrupts au premier abord (il s’agit d’étudier le parcours d’écriture des lois dans le contexte du régime de Vichy), sont d’un apport essentiel dans la compréhension de ce régime et de cette période historique.

   - d’autre part, on apprend que ce document a été remis au Mémorial de la Shoah par un donateur anonyme. Ce point me pose davantage de problème. Qui est donc ce mystérieux donateur qui a conservé pendant plusieurs décennies un document aussi précieux ? Comment a-t-il lui-même obtenu ce texte censé appartenir au domaine public ? Pourquoi décide-t-il aujourd’hui de le remettre au Mémorial de la Shoah et non pas aux Archives Nationales ?  

J’ai déjà évoqué dans ces lignes le rapport particulier qu’entretient M. Klarsfeld avec certaines archives qui lui sont particulièrement chères. Il n’est donc pas étonnant de le voir ce matin commenter dans la presse l’importance de cette révélation avec une analyse très pertinente. Le rôle du général Pétain dans la persécution des Juifs de France s’en trouve particulièrement chamboulé et il semble, à partir de ce nouveau document, qu’il ait lui-même décidé de durcir les conditions de vie et les discriminations envers cette population.

 

Néanmoins, en tant qu’historien, je n’oublie pas que chaque archive, aussi sensationnelle soit-elle, doit être passée au crible d’une analyse critique interne et externe minutieuse. Pour l’heure, tant que cette pièce ne sera pas rendue publique et que nous n’en connaîtrons pas le parcours, il nous est impossible d’en tirer davantage de conclusions.

 

statut des juifsLe statut des Juifs français, un document dont l'histoire n'a pas encore été écrite

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Mickaël Bertrand Mickaël BERTRAND - dans Mémoire et musées
commenter cet article

commentaires

click here for details 12/12/2013 12:12

Your writing on the title Discovery of the original text annotated by Pétain curing the status of Jews is one great article. I would like to thank you for the effort here and this is something that people are not aware of and I am impressed. I will visit again.

Mickaël BERTRAND 12/12/2013 12:18

Thank you, very much.

huntziger 16/03/2011 09:38



Le Point a supposé que le projet de statut des juifs annoté par Pétain provenait des des descendants de Raoul Alibert.


Moi, en regardant ces annotions, je trouve que la façon d'écrire le "T" majuscule n'est pas celle de Pétain, en comparaison d'autres spécimens authentiques de lettres de Pétain. Mais mon avis ne
compte pas. Il faudrait que les "vrais" historiens vérifient. Mais ils ont trop peur pour leur carière éditoriale, on dirait...



Mickaël BERTRAND 16/03/2011 10:01



Merci pour votre commentaire très intéressant.


Je m'étonne également que ce dossier ait été enterré aussi rapidement qu'il n'ait emérgé.


Bien cordialement,



Boisbouvier 21/10/2010 13:33



Mon livre, paru en septembre 2008 aux Editions Godefroy de Bouillon, s'intitule "Pétain, trahison ou sacrifice ?" et il a été préfacé par F-G Dreyfus.


Ma thèse épouse l'idée rarement émise que Pétain et De Gaulle, loin d'être opposés l'un à l'autre, furent complémentaires ainsi que le dit le général Héring lors de sa déposition comme témoin de
la défense au procès Pétain.



Boisbouvier 21/10/2010 07:57



Que la mémoire de Pétain pose un problème à la conscience nationale j'en conviens volontiers, moi qui me suis rendu coupable d'un livre pour défendre cette mémoire injustement outragée.


Pétain a dit à l'orée de son procès : "L'Histoire dira ce que je vous ai évité alors que vous ne pensez qu'à me reprocher l'inévitable".


Or, l'Histoire se tait toujours. Personne ne dit que les prisonniers sont rentrés à 98% (45% seulement pour les prisonniers russes ou polonais) et pour un tiers d'entre eux avant la fin de la
guerre, que les juifs français ont été sauvés à 85% (les Juifs hollandais ont été tués à 85%) , que les famines ont été évitées, qu'il n'y eut qu'un seul Oradour en France (il y en eut 411 en
Ukraine) que les ouvriers déportés du travail ne firent que 18% en France pour 80% en Belgique, et que tout cela fut obtenu sans trahir la G-B, par exemple en livrant la flotte ou les bases
(Alep, Bizerte, Oran, Dakar...), qu'au moment où Varsovie croulait sous les bombes, les théâtres parisiens ne désemplissaient pas..


Je n'aime pas l'ingratitude.



Mickaël BERTRAND 21/10/2010 12:41



J'ai cru comprendre en effet que vous étes particulièrement intéressé par ce sujet.


Peut-être pourriez-vous nous communiquer les références de votre ouvrage afin que les lecteurs puissent se faire leur opinion.


Merci d'avance.



Boisbouvier 20/10/2010 22:10



Pétain ne saurait être rendu responsable de ce qu'ont pu écrire des gens comme Gustave Hervé avant la guerre. Cet irresponsable qui passait allègrement de l'extrême gauche ultra révolutionnire à
l'extrême droite fasciste n'était plus pris au sérieux par personne sauf par les milieux nazis opérant en France (Abetz)... bien mal renseignés d'ailleurs.


Pétain était le plus républicain des grands chefs militaires. Quand Franchet d'Esperey le sonda pour l'engager dans la Cagoule, il lui répondit "Je suis un Maréchal républicain, moi". Et Barthou
disait de lui "il est fixé". Sous entendu,"à l'idéal républicain".


 



Mickaël BERTRAND 21/10/2010 07:12



Cher Monsieur,


Je n'irai pas comme vous jusqu'à affirmer que "Pétain était le plus républicain des grands chefs militaires".


Je me contente dans le cadre de ce blog de constater que sa mémoire pose en ce moment quelques questions dans son intégration nationale.


Je vous invite donc à lire sur ce sujet un de mes articles précédents :


   - http://histoiredememoire.over-blog.com/article-marechal-nous-voila-mais-pas-au-complet-55932677.html


   - et je vous invite à vous rendre un colloque organisé samedi 23 octobre 2010 à l'école militaire et intitulé : "Pétain, un héros si populaire". http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/spip.php?breve14