Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est Quoi ?

  • : Histoire, Mémoire et Société (ISSN : 2261-4494)
  • Histoire, Mémoire et Société (ISSN : 2261-4494)
  • : Ce blog se propose tout d'abord de recenser et d'analyser les réminiscences régulières de la mémoire dans notre actualité. Il vise aussi à rassembler différentes interventions d'historiens, mais aussi d'autres spécialistes, sur le rôle et les conséquences de la mémoire dans nos sociétés. Enfin, des réflexions plus fouillées sont proposées ponctuellement sur les manifestations de la mémoire dans les sociétés d'hier et d'aujourd'hui, d'ici et d'ailleurs. ISSN : 2261-4494
  • Contact

C'est Qui ?

  • Mickaël BERTRAND
  • Citoyen, historien et enseignant, j'ai souhaité partager sur ce blog mes réflexions quotidiennes sur la place de l'histoire et de la mémoire dans l'actualité nationale et internationale.
  • Citoyen, historien et enseignant, j'ai souhaité partager sur ce blog mes réflexions quotidiennes sur la place de l'histoire et de la mémoire dans l'actualité nationale et internationale.

Partenaires

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

Cherche La Pépite

13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 17:20

Mémorice Président

 

L'idée d'Emmanuel Laurentin, irremplaçable présentateur de l'excellente émission La Fabrique de l'Histoire sur France Culture, est absolument géniale et indispensable. 

 

Dans un livre paru le 8 mars en librairie, il interroge plusieurs hommes politiques sur leur vision et leur rapport à l'histoire, ce que nous avons régulièrement appelé de nos voeux dans plusieurs articles sur ce blog.

 

L'ensemble, préfacé par l'historien Christophe Prochasson, spécialiste de l'histoire culturelle de la politique, constitue un outil tout aussi indispensable que les programmes et les discours des candidats pour faire son choix. 

 

QueDoiventIlsHistoireCOUV-defintive.jpg

Emmanuel Laurentin (dir.), préface de Christophe Prochasson, Que doivent-ils à l’histoire ?, coéd. Bayard/France Culture, 186 p., 16,50 €.

 

Pour compléter votre lecture, l'édition de l'ouvrage a été accompagnée d 'une série d'émissions qui peuvent encore être téléchargées sur Internet. De plus, certains médias ont publié de  larges extraits qui permettent déjà de se faire une idée du contenu.

On y apprend notamment que François Bayrou a une conception cyclique de l'histoire mais qu'il considère qu'une révolution n'est plus possible aujourd'hui car "les gens ne savent plus prendre une pioche, une faux, et aller se battre". On s'ennuie un peu (beaucoup...) quand Nicolas Dupont-Aignan nous récite son discours formaté sur De Gaulle. On s'étonne de voir François Hollande citer François Mitterrand parmi ses "héros" de l'histoire mais on s'émeut à la lecture des propos de Jean-Luc Mélenchon racontant comment il a développé le goût de l'histoire de la Révolution française après qu'une jeune fille dont il était amoureux lui ait offert une histoire de la Révolution française écrite par Thiers en échange d'un recueil de poèmes (décidément, c'était une autre époque...).

 

Il ne faut bien entendu pas être dupe des ficelles d'une opération parfois transformée en opération de communication par les candidats interviewés. Néanmoins, dans les références choisies et les orientations historiographiques défendues, on peut parfois saisir quelques bribes d'informations pour mieux comprendre la construction intellectuelle (quand elle existe) des prétendants au pouvoir.

 

François Hollande rappelle l'importance de Max Gallo qui, dans l'entourage présidentiel de François Mitterrand, permettait souvent de prendre du recul face aux grandes décisions. Depuis, l'historien a été remplacé par des conseillers en communication et autres sondeurs qui tentent encore parfois de se donner un vernis d'érudition historique. Dans l'entourage de Nicolas Sarkozy,  Patrick Buisson cumule désormais toutes ces casquettes à la fois.

 

Qui sera la conscience historique du prochain président de la République ? D'ailleurs, de tels conseillers vont-ils perdurer ? Dans ce domaine, aussi, les historiens devraient peut-être penser à défendre leur discipline et leur utilité sociale car les risques sont forts d'être engloutis, dans les médias, à l'université, comme sous les dorures, par les économistes, les juristes et politistes.

 

hollande-et-l-histoire-pour-les-nuls.jpg

François Hollande lit l'Histoire de France pour les Nuls lors de ses vacances en 2007

 

 

PS : Pensez à vous inscrire à la newsletter du blog pour être informé(e) régulièrement des nouveaux articles en ligne (A gauche de votre écran).

Partager cet article

Repost 0
Published by Mickaël Bertrand Mickaël BERTRAND - dans Mémoires et politique
commenter cet article

commentaires