Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est Quoi ?

  • : Histoire, Mémoire et Société (ISSN : 2261-4494)
  • Histoire, Mémoire et Société (ISSN : 2261-4494)
  • : Ce blog se propose tout d'abord de recenser et d'analyser les réminiscences régulières de la mémoire dans notre actualité. Il vise aussi à rassembler différentes interventions d'historiens, mais aussi d'autres spécialistes, sur le rôle et les conséquences de la mémoire dans nos sociétés. Enfin, des réflexions plus fouillées sont proposées ponctuellement sur les manifestations de la mémoire dans les sociétés d'hier et d'aujourd'hui, d'ici et d'ailleurs. ISSN : 2261-4494
  • Contact

C'est Qui ?

  • Mickaël BERTRAND
  • Citoyen, historien et enseignant, j'ai souhaité partager sur ce blog mes réflexions quotidiennes sur la place de l'histoire et de la mémoire dans l'actualité nationale et internationale.
  • Citoyen, historien et enseignant, j'ai souhaité partager sur ce blog mes réflexions quotidiennes sur la place de l'histoire et de la mémoire dans l'actualité nationale et internationale.

Partenaires

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

Cherche La Pépite

11 juillet 2012 3 11 /07 /juillet /2012 07:51

 

Ils ont été particulièrement sollicités et écoutés pendant la campagne présidentielle.

La première apparition publique du nouveau candidat François Hollande au lendemain de sa victoire aux primaires socialistes n'était-elle pas sur le pont de Clichy pour rendre hommage aux Algériens du FLN tués le 17 octobre 1961 ? De même, Nicolas Sarkozy avait multiplié les appels du pied aux  Harkis et aux  Arméniens à la veille de l'échéance électorale en tirant sur la corde mémorielle.

 

Il fallait donc bien se douter qu'après le temps des promesses viendrait celui des grandes messes au cours desquelles se succèdent les différentes revendications mémorielles.

 

Le premier dossier remis rapidement sur la table des négociations a été celui de la pénalisation de la négation du génocide arménien.

Le texte précédent soutenu par Nicolas Sarkozy a en effet été censuré par le Conseil constitutionnel, permettant ainsi au président sortant de trouver une échappée digne à la polémique géopolitique qui grandissait autour du texte.

Le dossier n'a cependant pas manqué d'être redéposé très rapidement sur le bureau de François Hollande. Le Conseil de coordination des organisations arméniennes en France (CCAF) s'est rappelé à son bon souvenir après que le ministre des Affaires Etrangères Laurent Fabius a été plutôt vague sur le sujet à l'issue d'un entretien avec son homologue turc, Ahmet Davutoglu.

Les équipes gouvernementales se sont donc remises au travail pour essayer de chercher une solution qui permette au président de tenir les promesses du candidat, sans pour autant ruiner les efforts de rapprochement avec la Turquie, tout en respectant la Constitution ! 

 

A plus brève échéance, François Hollande présidera vraissemblablement le 16 juillet les commémorations de la rafle du Vél d'Hiv. S'agissant d'un anniversaire décennal qui coïncide avec l'arrivée à l'Elysée d'un nouveau président de la République, le discours du chef de l'Etat est particulièrement attendu.

Cette particularité n'a évidemment pas échappé à Serge Klarsfeld qui signe dans Le Monde du 10 juillet 2012 une intéressante tribune où il rappelle l'historique du positionnement présidentiel face à cette commémoration. Indulgent avec François Mitterrand, élogieux avec Jacques Chirac, et respectueux avec Nicolas Sarkozy... sa tribune résonne comme un avertissement adressé au nouveau président de la République : "Nous, vieux enfants juifs qui avons vécu la Shoah et qui avons connu les Justes, nous avons confiance dans les gens normaux. Les Justes étaient des gens normaux qui accomplissaient des actes exceptionnels".

La formule est, comme toujours chez Serge Klarsfeld, fine et intelligente. Nul doute qu'elle saura atteindre son objectif. Les fils et filles des juifs déportés de France peuvent se féliciter d'avoir un tel président pour défendre leur mémoire jusqu'au sommet de l'Etat.

On aurait apprécié que ce dernier utilise ces qualités en février 2012 en réaction aux propos polémiques de  Christian Vanneste sur la déportation pour motif d'homosexualité.

Qui sait si parmi les milliers de juifs français déportés ne figuraient pas quelques homosexuels ? A l'inverse, on sait désormais que parmi les Justes qui ont contribué à sauver des juifs figuraient des homosexuels !

Le véritable apport de François Hollande lors de son discours serait peut-être justement de dépasser une vision conservatrice et catégorielle des victimes du nazisme pour proposer un projet véritablement novateur, moderne, intégrateur et solidaire des mémoires.
Réponse le 16 juillet...

Partager cet article

Repost 0
Published by Mickaël Bertrand Mickaël BERTRAND - dans Mémoires et politique
commenter cet article

commentaires