Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est Quoi ?

  • : Histoire, Mémoire et Société (ISSN : 2261-4494)
  • Histoire, Mémoire et Société (ISSN : 2261-4494)
  • : Ce blog se propose tout d'abord de recenser et d'analyser les réminiscences régulières de la mémoire dans notre actualité. Il vise aussi à rassembler différentes interventions d'historiens, mais aussi d'autres spécialistes, sur le rôle et les conséquences de la mémoire dans nos sociétés. Enfin, des réflexions plus fouillées sont proposées ponctuellement sur les manifestations de la mémoire dans les sociétés d'hier et d'aujourd'hui, d'ici et d'ailleurs. ISSN : 2261-4494
  • Contact

C'est Qui ?

  • Mickaël BERTRAND
  • Citoyen, historien et enseignant, j'ai souhaité partager sur ce blog mes réflexions quotidiennes sur la place de l'histoire et de la mémoire dans l'actualité nationale et internationale.
  • Citoyen, historien et enseignant, j'ai souhaité partager sur ce blog mes réflexions quotidiennes sur la place de l'histoire et de la mémoire dans l'actualité nationale et internationale.

Partenaires

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

Cherche La Pépite

2 juin 2011 4 02 /06 /juin /2011 17:25

L'activité du blog s'est un peu réduite ces dernières semaines et je m'en excuse auprès des plus fidèles lecteurs. La fin d'année scolaire (et universitaire) est un peu chargée mais l'aventure ne s'arrête pas. L'actualité ne cesse de nous montrer que les réminiscences mémorielles sont omniprésentes et que l'histoire reste toujours indispensable pour en comprendre les subtilités. 

Pour tous ceux qui souhaitent alimenter leur soif inextinguible autour de ces questions, je leur conseille d'assister à une journée d'étude organisée à Lyon le 16 juin 2011 sur les interférences entre les savoirs historiques enseignés et la politique.

 

Voici la présentation et le programme :

L’école est un lieu d’observation privilégiée des transferts des savoirs vers les pratiques. Loin d’être immédiats, ces déplacements sont médiés par le politique. Ces médiations prennent différentes formes, inscription dans les programmes, les projets, les controverses publiques. Les acteurs du milieu scolaire sont interrogés par l’usage politique qui est fait des savoirs scientifique. L’interpellation mobilise les acteurs du système scolaire, lesquels font entendre plusieurs réponses, du déni de légitimité à la reconnaissance de la capacité du politique à intervenir dans des débats portés dans l’espace public. L’histoire est particulièrement interrogée par ces déplacements de savoirs devenus des usages ; mobilisée par le pouvoir dans l’enceinte scolaire, elle est devenue, redevenue, un enjeu dans l’espace public.

Programme :

10h Introduction Jacques Michel (professeur IEP de Lyon, responsable du GREPH)

10h 30 Vincent Chambarlhac (Maître de conférences Ub UMR CNRS 5605) : « On n’apprend plus l’histoire à nos enfants». Sur un débat de la fin des années 1970

11h Thierry Hohl (PRAG IUFM de Bourgogne) : Quelle histoire enseignée? Retour sur le projet socialiste de 2010

14h30 Corinne Bonafoux (Maître de conférences à l'Université de Savoie détachée à l'INRP): Histoire et mémoire dans l’espace scolaire (titre sous réserve)

15h30 Débat : Laurence de Cock (responsable du CVUH, animatrice du groupe Aggiornamento pour l‘histoire-géographie), Gilles Vergnon (Maître de conférences HDR en histoire contemporaine à l'Institut d'Etudes Politiques de Lyon) : des usages de l'histoire dans l'espace public.

 

Je ne pourrai personnellement pas être présent à cette journée d'étude. Si des lecteurs souhaitent nous proposer un compte-rendu, ce serait parfait. Je connais la plupart des intervenants (soit pour avoir été leur étudiant, soit pour avoir lu leurs livres) et je peux vous assurer que la réflexion sera renseignée et stimulante.

Notons au passage que la plupart des intervenants sont également membres du Comité de vigilance face aux usages publics de l'histoire. Cette association très active et utile rassemble des chercheurs et enseignants en histoire qui ont choisi de sortir de leur "tour d'ivoire" et de revendiquer leur place au sein du débat public. Ses membres interviennent donc régulièrement et sous toutes les formes afin de ne pas laisser l'histoire et ses enseignements pervertis par d'éventuelles esprits malintentionnés. Nous aurons d'ailleurs probablement à reparler très prochainement de leurs activités, prises de positions et éditions.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Mickaël Bertrand Mickaël BERTRAND - dans Mémoires et politique
commenter cet article

commentaires