Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est Quoi ?

  • : Histoire, Mémoire et Société (ISSN : 2261-4494)
  • Histoire, Mémoire et Société (ISSN : 2261-4494)
  • : Ce blog se propose tout d'abord de recenser et d'analyser les réminiscences régulières de la mémoire dans notre actualité. Il vise aussi à rassembler différentes interventions d'historiens, mais aussi d'autres spécialistes, sur le rôle et les conséquences de la mémoire dans nos sociétés. Enfin, des réflexions plus fouillées sont proposées ponctuellement sur les manifestations de la mémoire dans les sociétés d'hier et d'aujourd'hui, d'ici et d'ailleurs. ISSN : 2261-4494
  • Contact

C'est Qui ?

  • Mickaël BERTRAND
  • Citoyen, historien et enseignant, j'ai souhaité partager sur ce blog mes réflexions quotidiennes sur la place de l'histoire et de la mémoire dans l'actualité nationale et internationale.
  • Citoyen, historien et enseignant, j'ai souhaité partager sur ce blog mes réflexions quotidiennes sur la place de l'histoire et de la mémoire dans l'actualité nationale et internationale.

Partenaires

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

Cherche La Pépite

19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 12:03

 

 Le cinquantenaire de la signature des Accords d'Evian conduisant à la fin de la Guerre d'Algérie a été célébré dans une très grande discrétion en France. Aucun communiqué de presse de la part de l'Elysée. Aucun communiqué de presse non plus de la part du ministère de la Défense et des Anciens Combattants à l'exception d'une réaction tardive du secrétaire d'Etat Marc Laffineur condamnant la profanation deux jours plus tôt à Grigny dans l’Essonne d'une stèle commémorative du 19 mars 1962

 

Malgré ce désintérêt flagrant (et réfléchi) des politiques, certains journalistes et historiens ont essayé de briser l'omerta pour que cette commémoration ne soit pas totalement enterrée. Plusieurs articles de qualité ont été proposés. J'aimerais plus particulièrement faire partager aux lecteurs de ce blog celui de Benjamin Stora dans Le Monde qui se rapproche le plus des thématiques que nous développons ensemble sur cet espace d'échanges et de réflexion :  Algérie-France, mémoires sous tension.

 

Dans ce très bel article, l'historien nous rappelle les principales étapes de la construction mémorielle de la guerre d'Algérie dont j'ai sélectionné quelques dates importantes ci-dessous :

   - années 1990 : ouverture progressive des archives françaises autour du conflit. 

   - 1999 : vote à l'Assemblée nationale de la reconnaissance officielle de la guerre en Algérie.

   - 2003 : année de l'Algérie en France, qui permet un rapprochement symbolique entre les deux pays.

   - 2004 : édition de l'ouvrage collectif dirigé par Benjamin Stora et Mohammed Harbi : La guerre d'Algérie, fin de l'amnésie.

 

Guerre-d-Algerie-la-fin-de-l-amnesie.jpg

 

   - 23 février 2005 : loi adoptée à l'Assemblée nationale qui évoque les "bienfaits d'une colonisation positive" (article 4)

   - janvier 2006 : le président de la République Jacques Chirac décide d'abroger l'article 4 de la loi mentionnée ci-dessus.

   - 8 février 2007 : le maire de Paris, Bertrand Delanoë, inaugure une place à la mémoire des "martyrs de Charonne".

   - décembre 2007 : discours de Nicolas Sarkozy à Constantine qualifiant le système colonial d'"entreprise d'asservissement et d'exploitation" (en contradiction totale avec ses précédents discours sur le refus de la repentance). 

 

L'analyse de Benjamin Stora permet de comprendre les enjeux géopolitiques, électoraux et économiques qui ont parfois primé sur les enjeux culturels, scientifiques et mémoriels, comme en 2007 où le secrétaire d'Etat à la Défense et aux Anciens Combattants est venu inaugurer un "mur des victimes du FLN" à Perpignan au moment où la France négociait d'importants contrats d'approvisionnement en pétrole et gaz avec l'Algérie.

 

Cet article permet également de mieux comprendre la frilosité des hommes politiques (quels qu'ils soient) à commémorer les Accords d'Evian. Les mémoires de la Guerre d'Algérie sont en effet encore très cloisonnées entre les anciens Européens d'Algérie et les immigrés algériens qui ont choisis d'autres dates plus significatives pour leurs communautés mémorielles respectives.

 

En cette période électorale où chaque candidat veille à préserver la susceptibilité de tous les électeurs, aucun n'a osé siffler la fin du match pour tenter de rassembler.

Il est fort probable qu'une fois l'élection terminée, le nouveau président de la République, investi de l'autorité du suffrage universel, accepte plus facilement de remplir cette mission. C'est pourquoi nous resterons attentif sur ce sujet jusqu'à la fin de l'année 2012.

 

 

NB : Vous pouvez rester informé des nouveaux articles publiés sur ce blog en vous inscrivant à sa newsletter.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Mickaël Bertrand Mickaël BERTRAND - dans Mémoires et Guerre d'Algérie
commenter cet article

commentaires