Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est Quoi ?

  • : Histoire, Mémoire et Société (ISSN : 2261-4494)
  • Histoire, Mémoire et Société (ISSN : 2261-4494)
  • : Ce blog se propose tout d'abord de recenser et d'analyser les réminiscences régulières de la mémoire dans notre actualité. Il vise aussi à rassembler différentes interventions d'historiens, mais aussi d'autres spécialistes, sur le rôle et les conséquences de la mémoire dans nos sociétés. Enfin, des réflexions plus fouillées sont proposées ponctuellement sur les manifestations de la mémoire dans les sociétés d'hier et d'aujourd'hui, d'ici et d'ailleurs. ISSN : 2261-4494
  • Contact

C'est Qui ?

  • Mickaël BERTRAND
  • Citoyen, historien et enseignant, j'ai souhaité partager sur ce blog mes réflexions quotidiennes sur la place de l'histoire et de la mémoire dans l'actualité nationale et internationale.
  • Citoyen, historien et enseignant, j'ai souhaité partager sur ce blog mes réflexions quotidiennes sur la place de l'histoire et de la mémoire dans l'actualité nationale et internationale.

Partenaires

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

Cherche La Pépite

23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 07:30

 

Fidèle à l'engagement pris auprès des administrateurs du musée de l'histoire LGBT de San Francisco au moment de son ouverture, nous informons nos lecteurs de l'organisation d'une nouvelle exposition temporaire consacrée aux débuts de l'épidémie de SIDA dans la ville de San Francisco.

 

Composée de photographies en noir et blanc, l'exposition s'intitule simplement et sobrement : «Life & Death in Black & White» («Vie & mort en noir & blanc»).

Elle retrace en images les stigmates ostentatoires d'une épidémie à l'histoire fulgurante, mais dont les mémoires conservent les traces de plaies discrètes et persistantes.

Black---White-GLBT-History.jpg

 

A l'heure des  trithérapies et autres traitements préventifs expérimentaux, les débuts de cette tragique épidémie ont été bien vite oubliés. D'une part, parce qu'ils relèvent d'un souvenir encore douloureux ; d'autre part, parce qu'ils exercent encore un effet durable et presque inconscient sur la construction identitaire homosexuelle.

 

L'un des intérêts essentiels de cette exposition repose sur le rappel salutaire de la lutte (dans tous les sens du terme) qu'ont dû mener les homosexuels américains (puis européens) face à cette nouvelle maladie radicale, surprenante et inconnue.

Au moment où les scientifiques découvrent enfin l'existence et les logiques de fonctionnement du virus de l'immunodéficience humaine (VIH) en 1984, près de 50% des homosexuels de la célèbre cité de San Francisco sont déjà infectés ! La perspective d'une disparition violente et prématurée les conduit par milliers dans les rues pour exprimer tout d'abord leur colère. La répression est alors d'une rare violence à l'encontre de simples manifestants désespérés par l'idée d'une mort programmée. 

Castro-sweep-Police-riot.jpg

Des officiers de police plaquent un homme sur le macadam de la rue Castro, près de la place Harvey Milk

6 octobre 1989, photo de Marc Geller

 

Vient ensuite le temps de la lutte organisée. En 1986, une douzaine de militants fondent "Citizens for Medical Justice" afin de mener le combat sur le terrain politique et judiciaire. L'année suivante, le groupe change de nom pour devenir "AIDS Action Pledge" ; puis "ACT UP/San Francisco" en 1988.

 

Cette mutation institutionnelle n'en a pas moins marqué durablement l'inconscient collectif dans son rapport à la mort et au temps. Les études sociologiques manquent encore sur ce sujet mais de nombreux éléments montrent que cette période correspond à une importante transition dans l'histoire de l'homosexualité. Cette violente menace de disparition inaugure une nouvelle ère de visibilité sans équivalent. A contrario, cette lutte pour la vie introduit un fort présentisme qui occulte partiellement les multiples héritages des homosexualités. Dans les premières années du SIDA, c'est finalement davantage la maladie que l'histoire qui fonde le sentiment communautaire.

 

Cette exposition, mais également le documentaire We were here  qu'elle prolonge, sont révélateurs d'une parenthèse qui se referme. Passé le temps de l'urgence et de l'émotion, les homosexuels vont peut-être "normaliser" leur rapport au temps et se retourner plus sereinement vers un riche passé fondateur.

 

 

Life & Death in Black & White : AIDS Direct Action in San Francisco, 1985–1990

Exposition temporaire du musée de l'histoire LGBT de San Francisco (Mars-juin 2012)

Photographies de Jane Philomen Cleland, Patrick Clifton, Marc Geller, Rick Gerharter et Daniel Nicoletta.

 

 

Actualisation du 26 avril 2012 :

Les Etats-Unis en général, et San Francisco en particulier, entretiennent décidément une mémoire singulière de l'épidémie de Sida. Nous avons régulièrement évoqué sur ce blog les films, les expositions et les ouvrages consacrés à cette question.

La dernière manifestation mémorielle recensée est un jardin de la mémoire : THE GROVE (traduction : le Bosquet).

Un  site Internet présente l'association qui en est à l'origine et  un documentaire permet d'approfondir la réflexion sur les enjeux d'un tel lieu de mémoire.

Partager cet article

Repost 0
Published by Mickaël Bertrand Mickaël BERTRAND - dans Mémoires et homosexualités
commenter cet article

commentaires

Carlos Falchi handbags 19/08/2014 14:50

I visited France last year for my business meet. I saw this place from outside. However, I did not have time to spend there. Now I am planning for visiting this place with my family next year. Hope this time I will visit here.

Gerard Koskovich 23/04/2012 18:17


Pour plus d'infos (en anglais), voici le site du GLBT History Museum : www.glbthistory.org. Et pour un diaporama d'un choix des photos exposées au musée : http://tinyurl.com/LDBW12-HP.

Mickaël BERTRAND 23/04/2012 18:37



Merci Gérard pour ces informations complémentaires.


A bientôt.