Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est Quoi ?

  • : Histoire, Mémoire et Société (ISSN : 2261-4494)
  • Histoire, Mémoire et Société (ISSN : 2261-4494)
  • : Ce blog se propose tout d'abord de recenser et d'analyser les réminiscences régulières de la mémoire dans notre actualité. Il vise aussi à rassembler différentes interventions d'historiens, mais aussi d'autres spécialistes, sur le rôle et les conséquences de la mémoire dans nos sociétés. Enfin, des réflexions plus fouillées sont proposées ponctuellement sur les manifestations de la mémoire dans les sociétés d'hier et d'aujourd'hui, d'ici et d'ailleurs. ISSN : 2261-4494
  • Contact

C'est Qui ?

  • Mickaël BERTRAND
  • Citoyen, historien et enseignant, j'ai souhaité partager sur ce blog mes réflexions quotidiennes sur la place de l'histoire et de la mémoire dans l'actualité nationale et internationale.
  • Citoyen, historien et enseignant, j'ai souhaité partager sur ce blog mes réflexions quotidiennes sur la place de l'histoire et de la mémoire dans l'actualité nationale et internationale.

Partenaires

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

Cherche La Pépite

25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 07:47

 

Certaines idéologies et courants de pensée devraient rester confinés dans les livres d'histoire.

L'affaire Dreyfus, le 6 février 1934 et la déportation de milliers de juifs durant la Seconde Guerre mondiale font partie de ces évènements de notre histoire nationale contemporaine que l'on relate parfois un peu trop rapidement en se félicitant que notre République soit désormais protégée de tels excès.

 

Hélas, force est de constater que l'histoire rattrape parfois le présent.

Depuis plusieurs mois, Laurent Wirth, doyen de l’Inspection générale d’histoire et de géographie est l’objet d’attaques antisémites répétées sous forme de courriels, de coups de téléphone et de lettres anonymes.

Ces attaques ont été relayées sur un site depuis fermé mais dont le nom suffit à résumer la violence du contenu : « lavalise-ou-le-cercueil.over-blog.com ».

 

Que reproche-t-on à Laurent Wirth ?

Rien de moins que d'avoir bradé l'histoire de France dans les programmes de collège et de lycée, d'être un ennemi de l'intérieur travaillant sournoisement à l'extermination du sentiment national.

Plus précisément, on lui reproche de faire disparaître des programmes scolaires les "grands personnages" de l'histoire de France tels que Louis XIV et Napoléon au profit d'un regard sur l'histoire de l'Afrique et de l'Asie en classes de cinquième et de quatrième.

 

Non seulement cette accusation est complètement fausse mais j'avais déjà signalé à la rentrée 2011 que de tels propos étaient de nature à nourrir les pires dérives.

 A la suite d'un article dans Le Plus du Nouvel Observateur où je donnais mon opinion mesurée sur les nouveaux programmes, j'avais été sollicité par la radio Europe 1 pour débattre avec Pierre Baron, directeur de la rédaction du magazine Historia ( l'émission peut encore être écoutée ici). A la fin de notre entretien, j'avais été accusé par mon interlocuteur de confondre l'histoire et la politique en signalant que l'enseignement de quelques aspects de la riche histoire africaine était en mesure de contribuer à lutter contre le racisme. Les évènements récents ne font pourtant que confirmer ce qui n'était alors qu'une hypothèse.

 

Depuis, la polémique s'est éteinte dans les médias mais elle s'est poursuivie sur les réseaux sociaux et sur la toile en général. Les accusation essentiellement portées par Dimitri Casali à l'occasion de l'édition de son Altermanuel de l’histoire de France ont reçu un écho on ne peut plus favorable sur  le site de Bruno Gollnisch mais aussi sur le site " Fdesouche.com". 

Dimitri Casali entretient d'ailleurs lui-même  une page Facebook sur laquelle on peut lire des commentaires particulièrement scandaleux : "Ras le bol des traitres qui vendent le pays aux lobbys étrangers... Faut tous les virer aux prochaines élections !!!", "Je veux voir tomber des têtes, et les traîtres pendus !" ou encore "La France était devenue ce grand pays, phare parmi les autres royaumes, par ses Rois et sa foi chrétienne. Par la république (maçonnique) et laïque, elle n'est devenue que l'ombre d'elle même et perdra complètement sa souveraineté par la trahison permanente de nos politiciens pour ce futur gouvernement mondial". 

 

A ce stade de la polémique, et parce que la sécurité, l'intégrité et l'honneur d'un homme est en jeu, je pense qu'il est temps que la République réagisse. Nous ne pouvons pas laisser de telles dérives continuer à se propager en faisant mine de ne pas savoir, de ne pas en connaître les risques.

A défaut des réseaux sociaux, c'était dans une certaine presse et sur les tracts que l'antisémitisme s'était propagé en France à partir des années 1930 :

 

"Pour la première fois, la France subit la honte d’être gouvernée par un ministère dont le chef est un juif –et quel juif ! Plein de haine pour tout ce qui est français et national, Léon Blum considère la race juive comme une race élue et supérieure, et il n’agit et n’agira que pour assurer le triomphe de la race maudite depuis le calvaire du Christ. HUMILIATION SANS PRECEDENT pour la France. Mais les Français auront leur revanche, et déjà l’antisémitisme, qui était en sommeil depuis quelques années, tend à se réveiller en France comme en Allemagne".

 D’après L’action française, juin 1936.

 

 

Affiche-antisemite.jpg

Affiche antisémite, avril 1937

 

Nous devons nous en souvenir et nous devons réagir. 

 

 

A lire sur Internet :

   - le communiqué de l'Association des Professeurs d'Histoire et de Géographie (APHG) qui a été la première à dénoncer ces accusations.

   - la réaction  du collectif  aggiornamento

En espérant que cette liste s'allonge prochainement...


Bibliographie :

Serge BERSTEIN, La France des années 30, Paris, Armand Colin, 1988 (2e éd.).

Gérard NOIRIEL, Immigration, racisme et antisémitisme en France : discours publics, humiliations privées, Paris, Fayard, 2007.

Michel WINOCK, Nationalisme, antisémitisme et fascisme en France, Paris, Le Seuil, 1982 (rééd. 2004).

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Mickaël Bertrand Mickaël BERTRAND - dans Billets d'humeur
commenter cet article

commentaires