Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est Quoi ?

  • : Histoire, Mémoire et Société (ISSN : 2261-4494)
  • Histoire, Mémoire et Société (ISSN : 2261-4494)
  • : Ce blog se propose tout d'abord de recenser et d'analyser les réminiscences régulières de la mémoire dans notre actualité. Il vise aussi à rassembler différentes interventions d'historiens, mais aussi d'autres spécialistes, sur le rôle et les conséquences de la mémoire dans nos sociétés. Enfin, des réflexions plus fouillées sont proposées ponctuellement sur les manifestations de la mémoire dans les sociétés d'hier et d'aujourd'hui, d'ici et d'ailleurs. ISSN : 2261-4494
  • Contact

C'est Qui ?

  • Mickaël BERTRAND
  • Citoyen, historien et enseignant, j'ai souhaité partager sur ce blog mes réflexions quotidiennes sur la place de l'histoire et de la mémoire dans l'actualité nationale et internationale.
  • Citoyen, historien et enseignant, j'ai souhaité partager sur ce blog mes réflexions quotidiennes sur la place de l'histoire et de la mémoire dans l'actualité nationale et internationale.

Partenaires

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

Cherche La Pépite

11 octobre 2009 7 11 /10 /octobre /2009 07:54

Samedi 10 octobre 2009, les ministres  des Affaires Etrangères turc Ahmet Davutoglu et arménien Edouard Nalbandian étaient entourés à Zurich de leurs homologues américain Hillary Clinton, suisse Micheline Calmy-Rey, russe Sergueï Lavrov, français Bernard Kouchner et européen Javier Solana.

Il est plutôt rare de voir se réunir un tel gratin mais il semble que l'occasion en valait la peine.
La Turquie et l'Arménie ont signé des accords salués comme "historiques" par la presse. Ils visent à fixer un calendrier pour le rétablissement des relations diplomatiques entre les deux pays et pour l'ouverture des frontières.

Précisons immédiatement que seule la presse occidentale salue avec un tel enthousiasme ces accords. En Arménie et en Turquie, la colère d'une partie de la population gronde dans la rue contre cette décision et parle d' "abdication" de leurs gouvernements. Il est d'ailleurs permis de douter de la réussite finale de ces accords qui doivent encore être ratifiés par les parlements des deux pays. 

Comme toujours dans ces situations, les termes de la conciliation demeurent volontairement vagues afin de ne pas cristalliser les tensions.  On prévoit donc la création de sept commissions consacrées aux échanges commerciaux, à l'énergie, l'éducation, l'environnement, la protection du patrimoine... et l'histoire !

Cette dernière commission serait chargée d'étudier "de manière scientifique et impartiale les données historiques et les archives pour définir les problèmes actuels".
On ne peut guère en effet trouver de formulation plus consensuelle. Cependant, si ce projet sort des traités diplomatiques pour se concrétiser en actes, il risque de poser de nombreuses questions :
   - par qui sera composé cette commission historique ?
   - comment ces individus pourraient-ils trouver un accord là où ils ont échoué depuis des années ?
   - que signifie "pour définir les problèmes actuels" ? L'histoire ne répondrait-elle qu'à éclaircir des troubles contemporains ? Ne faudrait-il alors pas plutôt définir cette commission de "mémorielle" ? 
   - la Turquie et l'Arménie ne se dirigeraient-elles pas vers l'élaboration d'une "loi mémorielle", suivant en cela le chemin tracé par de nombreux pays à travers le monde ?

Affaire à suivre...

Partager cet article

Repost 0
Published by Mickaël Bertrand Mickaël BERTRAND - dans Mémoires et conflits
commenter cet article

commentaires