Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est Quoi ?

  • : Histoire, Mémoire et Société (ISSN : 2261-4494)
  • Histoire, Mémoire et Société (ISSN : 2261-4494)
  • : Ce blog se propose tout d'abord de recenser et d'analyser les réminiscences régulières de la mémoire dans notre actualité. Il vise aussi à rassembler différentes interventions d'historiens, mais aussi d'autres spécialistes, sur le rôle et les conséquences de la mémoire dans nos sociétés. Enfin, des réflexions plus fouillées sont proposées ponctuellement sur les manifestations de la mémoire dans les sociétés d'hier et d'aujourd'hui, d'ici et d'ailleurs. ISSN : 2261-4494
  • Contact

C'est Qui ?

  • Mickaël BERTRAND
  • Citoyen, historien et enseignant, j'ai souhaité partager sur ce blog mes réflexions quotidiennes sur la place de l'histoire et de la mémoire dans l'actualité nationale et internationale.
  • Citoyen, historien et enseignant, j'ai souhaité partager sur ce blog mes réflexions quotidiennes sur la place de l'histoire et de la mémoire dans l'actualité nationale et internationale.

Partenaires

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

Cherche La Pépite

14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 19:58

Dans le cadre de la candidature des sites du Débarquement au patrimoine mondial de l’UNESCO, des rencontres internationales sont organisées au Mémorial de Caen du 15 au 17 juin 2011.

 

On peut certes s’agacer de cette énième candidature qui dénature progressivement cette liste censée regrouper des sites ayant « une valeur universelle exceptionnelle ». D’ailleurs, nous ne savons pas encore sur quel(s) critère(s) la candidature des plages du Débarquement est retenue.  Il n’en demeure pas moins que ce dossier est particulièrement intéressant car il repose sur une conception mémorielle du patrimoine. Ce n’est en effet pas tant la beauté et l’exceptionnalité du site, ni même ses constructions humaines qui sont avancées. C’est tout simplement la mémoire attachée à un lieu sur lequel un éminent évènement s’est produit relativement récemment.

Dès lors, Simone Veil a été sollicitée pour parrainer le projet. Quel lien me direz-vous entre l’ancienne ministre rescapée des camps et les plages du Débarquement ? La mémoire encore une fois. La mémoire d’une déportée à Auschwitz qui, un jour de juin 1944, trouve un fragment de journal relatant le Débarquement de Normandie et qui recommence à espérer.

Le parrainage, aussi prestigieux soit-il, ne suffit pas cependant à défendre un dossier à l’échelle internationale. Des sondages sont donc réalisés auprès de la population normande afin de présenter au monde ce territoire comme un symbole « de paix », « de réconciliation », mais aussi l’envie des habitants de voir reconnaître leurs terres à l’étranger. De plus, comme rien ne s’obtient désormais sans un bon lobbying, l’Etat a accepté de donner un petit coup de pouce en organisant le dernier sommet du G8 à Deauville. La manifestation a été l’occasion pour les porteurs de projet de remettre aux principaux chefs d’Etat une lettre visant à défendre le projet. Enfin, un bon dossier ne peut être digne de ce nom sans une caution scientifique. C’est dans ce cadre que sont organisées ces rencontres internationales dont voici le programme :

 

Mercredi 15 juin 2011

9h30-10h00 

Ouverture du colloque
par M. Laurent BEAUVAIS, président de la région Basse-Normandie, M. Philippe DURON, député-maire de Caen, M. Stéphane GRIMALDI, directeur du Mémorial de Caen

Matinée : Mémoire, lieux de mémoire.

Président de séance : Stéphane SIMONNET (Directeur scientifique – Mémorial de Caen) 

10h00-10h30 

Présentation des résultats de l’étude CSA : « La Bataille de Normandie et le devoir de mémoire selon les Bas-Normands.»
Mme Elisabeth-Martine COSNEFROY, directeur général de l’Institut CSA

10h30-11h00 

Mémoire et histoire des guerres : questions du temps présent.
M. Jean-Pierre RIOUX, inspecteur général honoraire de l’Education nationale

11h20-11h50 

La mémoire des victimes : la place des cimetières militaires comme lieux de mémoire.
Mlle Kate LEMAY, doctorante, Indiana University (États-Unis)

11h50-12h20 

Retour sur l’histoire d’une dualité JourJ / Bataille de Normandie.
M. Jean QUELLIEN, professeur d’histoire contemporaine, Université de Caen - CRHQ

Après-midi : Les États face aux enjeux de mémoire

Président de séance : Pierre LABORIE (Directeur d’études à l’EHESS) 

14h30-15h00  

Mémoires, Musées et Mémoriaux en France.
M. Stéphane GRIMALDI, directeur du Mémorial de Caen

15h00-15h30 

Représentation du Débarquement et de la Bataille de Normandie dans l’exposition permanente du Musée d’Ottawa – Mémoire du 6 juin et de la Bataille de Normandie au Canada.
M. Jeff NOAKES, historien, Musée canadien de la guerre, Ottawa (Canada)

15h30-16h00 

Le Débarquement et la Bataille de Normandie dans la mémoire collective américaine de 1945 à nos jours.
M. William KEYLOR, professeur d’histoires et relations internationales, Université de Boston (États-Unis)

16h30-17h00 

L’ouverture du second front et ses représentations en URSS et en Russie de 1944 à nos jours.
Mme Natalia NAUMOVA, docteur en histoire, Université de Moscou (Russie)

17h00 -17h30 

Représentation du Débarquement et de la Bataille de Normandie dans l’exposition permanente du Musée – Mémoire du 6 juin et de la Bataille de Normandie au Royaume-Uni.
M. Roger SMITHER, Imperial War Museum, Londres (Royaume-Uni)

18h00-20h00 

Quand les correspondants de guerre britanniques filment le 6 juin 1944.
M. Georges GUILLOT, réalisateur-Scénariste

Projection du film « En première ligne », documentaire de 52 minutes, réalisé par Georges Guillot. Une coproduction La Gaillarde Productions-France Télévisions.

Le 6 juin 1944, l’opération Overlord débute tôt le matin. Les première embarcations touchent le rivage de la France occupée à 6h30. Aujourd’hui, 68 ans plus tard, le réalisateur Georges Guillot présente un film sur le D-Day « vu » par « des soldats britanniques de l’image ». Il a recueilli auprès de Peter Norris, Harry Oakes, John Aldred et Peter Handford leurs souvenirs du Débarquement de Normandie en rapport avec leur activité de photographe et de caméraman. Ces correspondants de guerre ont pris des images, devenues une des « mémoires de ce jour-là ». Témoins « privilégiés », ils apportent aujourd’hui un éclairage différent sur cet événement, ainsi qu’une lecture étayée de leurs souvenirs. « En première ligne », diffusé il y a plusieurs mois sur France 3, reste avant tout un film « de mise en perspective critique » de ces première images de guerre en Normandie et de leur utilisation, portant ainsi une profonde réflexion sur la notion de « vérité historique ».

Jeudi 16 juin 2011

Matinée : Constructions et évolution d’une mémoire collective

Président de séance : Denis PESCHANSKI (Directeur de recherche au CNRS) 

9h15-9h45 

Vision du Débarquement et de la Bataille de Normandie  dans les témoignages bas-normands.
M. Etienne MARIE-ORLEACH, Université de Caen - CRHQ

9h45-10h15  

“Private Ryan” between Viet Nam and Iraq : The changing representation of War and Patriotism in American Cinema.
M. Richard GOLSAN, Distinguished Professor of French, Texas A&M University (États-Unis)

10h15-10h45 

Les images comparées du Débarquement dans les actualités françaises, britanniques, allemandes et américaines.
M. Dominique FORGET, Directeur de la société "Archives de guerre"

11h15-11h45  

Les images comparées du Débarquement dans les documentaires TV
Mme Isabelle VEYRAT-MASSON, directrice du laboratoire Communication et Politique - CNRS

11h45-12h15  

Discours politiques et commémorations officielles : les présidents français et alliés dans les cérémonies commémoratives du 6 Juin et de la Bataille de Normandie de 1945 à nos jours.
M. Marc-Olivier BARUCH, directeur d’études - EHESS

12h15-12h45  

Les trous de mémoire de la mémoire : mobilisations et interventions des acteurs de «proximité» lors des cérémonies commémoratives du 6 juin 1944.
M. Pierre LABORIE, directeur d’études - EHESS

Après-midi : Une mémoire partagée du 6 juin ?

Président de séance : Stefan MARTENS (Directeur adjoint – Institut historique allemand de Paris) 

14h30-15h15  

La place du 6 juin et de la Bataille de Normandie dans les manuels scolaires européens.
Dr Susanne GRINDEL, responsable adjointe de la section “Europe”, Georg Eckert Institut
M. Jean-Baptiste PATTIER, Ecole IJBA, Bordeaux

15h15-15h45 

Une bataille décisive ? Retrouver le 6 juin 1944.
M. Jean-Luc LELEU, docteur en histoire, ingénieur de recherche – CNRS - CRHQ

15h45-16h15 

En voie de l'européanisation? L'Allemagne, le 6 juin 1944 et la représentation de la Seconde Guerre mondiale dans l’après-guerre froide.
M. Jörg ECHTERNKAMP, historien, directeur de projet, Institut de recherche en histoire militaire, Potsdam (Allemagne)

16h15-16h45 

Le 6 juin 1944, la ligne d'horizon.
Jean Louis DEOTTE, professeur des Universités en philosophie, Paris VIII – Saint Denis

17h15-17h45 

Conclusions et perspectives.
Denis PESCHANSKI, directeur de recherche au CNRS, Université I – Panthéon-Sorbonne

Vendredi 17 juin 2011

Matinée : Préserver et transmettre la mémoire du Débarquement de Normandie

10h00-12h00  

Table ronde

Quelle transmission de la Mémoire et quelle valorisation du patrimoine ? 

• Les outils d’interprétation et de transmission, notamment auprès de jeunes,
• La préservation des lieux de mémoire,
• La valorisation du patrimoine mémoriel de la construction d’une filière autour du tourisme de mémoire (Espace historique de la Bataille de Normandie),
• La candidature des sites du Débarquement : présentation des lignes directrices et des valeurs portées par la candidature,

Conclusions par M. Alain TOURRET, Vice-président de la région Basse-Normandie.

 

 

Bien qu’ils s’inscrivent dans un cadre quasiment promotionnel, on peut s’attendre à des débats passionnants au regard de la liste des intervenants et du plan adopté par le comité scientifique. Il ne s’agit en effet pas seulement de porter une candidature, mais de réfléchir collectivement à la portée mémorielle d’un évènement dont on n’a vraisemblablement étudié toutes les facettes historiques. Dès lors, nous pouvons considérer cette manifestation comme l’une des rares réflexions universitaires d’envergure où la question mémorielle sera au centre des discussions, et non pas à la marge.

 

 Plages-du-debarquement-de-Normandie.jpgplage-du-debarquement-de-Normandie.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plages du débarquement de Normandie en 1944 et aujourd'hui

Partager cet article

Repost 0
Published by Mickaël Bertrand Mickaël BERTRAND - dans Mémoires et commémorations
commenter cet article

commentaires